Alerte arnaque

Alerte arnaque

Publié le 01/02/2016

Une nouvelle tentative d’escroquerie dont les entreprises peuvent être victimes

 

Une entreprise franc-comtoise a été victime récemment d’une tentative d’escroquerie

En voici le résumé :

« Notre comptable a reçu un  email signé à première vue de notre  Président Directeur Général lui demandant si Maitre Varrière de notre cabinet juridique l’avait contactée.

(L’adresse mail utilisée était nominative, une seule lettre était modifiée par rapport à l’adresse officielle)

Entre temps,  « Maitre Varrière » a téléphoné et a demandé si elle avait bien reçu le mail de notre PDG concernant le dossier KPMG - lui expliquant que c’était confidentiel et qu’il allait le lui expliquer.

2ème mail du PDG ,  lui demandant  d’être très discrète, de n’en parler à personne, qu’il y a une OPA en cours… Qu’il l’a choisie  pour sa discrétion et son travail irréprochable et qu’elle ne doit sous aucun prétexte parler de cette affaire oralement.

(la personne sollicitée au sein du service comptabilité a été promue dernièrement sur ce poste)

Il lui a indiqué également qu’il ne fallait utiliser que la correspondance mail avec lui, sur une adresse sécurisé en @presidency.com (ce type d’adresse n’existe pas dans l’entreprise).

Il demande la position des comptes et parle aussi de l’AMF (autorité des marchés financiers) qui imposerait une telle procédure pour rassurer son interlocutrice.

Juste après, nouvel appel  de Maitre Varrière qui demande à nouveau la position des comptes, explique qu’il sait que notre PDG est en déplacement et qu’il n’a par conséquent  pas le temps de traiter le dossier (étonnant pour un tel dossier) etc….

Ces échanges ont duré une bonne partie de la matinée, et en début d’après-midi  Maître Varrière a demandé un virement immédiat de 221 145.75 €. 

A ce moment, notre responsable qui trouvait tous ces échanges plus qu’étranges a contacté notre PDG  par téléphone qui il lui a bien confirmé que ce n’était absolument pas lui qui envoyait des mails et qu’il s’agissait d’une tentative d’escroquerie.   

       Nous avons déposé une plainte.   

        L’entreprise ciblée avait à priori fait l’objet d’une étude minutieuse de la part de l’escroc.

Nous vous engageons donc à sensibiliser tout votre personnel.

 

Rappel : nous avions déjà publié le 03 octobre dernier, une information similaire pour alerter les entreprises francs-comtoises (cliquez pour revoir cette information)

 

 

Voir toutes les actualités

En complément